Cigarette électronique: retour de la pub voulue par 5 associations ?

0

SANTE – Les débats concernant la cigarette électroniques continuent de s’enflammer, notamment face aux risques pour la santé des personnes qui vapotent. Pourtant, le phénomène de mode ne semble pas s’essouffler puisqu’on trouve des milliers de personnes qui utilisent la cigarette électronique en France. Mais depuis le 20 Mai, plus aucune entreprise ne peut communiquer sous risque d’amendes.

Pression de 5 associations pour le retour de la publicité.

Sovape, SOS addictions, Fédération addiction, Respadd et Tabac et liberté se plaignent notamment d’un manque de liberté d’expression, notamment pour les personnes qui vapotent, et dénoncent également le fait qu’il n’y a pas d’étude précise concernant les risques de la cigarette électronique.

cigarette-electronique

Un marché lucratif

En 2015, le marché de la cigarette électronique a représenté plus de 3 milliards de dollars de chiffres d’affaires dans le monde.

En savoir plus sur la cigarette électronique

Source: Wikipedia. La cigarette électronique (ou e-cigarette) est un dispositif électromécanique ou électronique générant un aérosol destiné à être inhalé. Elle produit une « vapeur » ou « fumée artificielle » ressemblant visuellement à la fumée produite par la combustion du tabac. Cette vapeur peut être aromatisée — arôme de tabac blond, brun, de fruits, etc. — et contenir ou non de la nicotine. À la différence de la fumée produite par une cigarette traditionnelle, cette vapeur n’a pas l’odeur du tabac brulé et, selon les premières études scientifiques, contient des quantités de particules et substances cancérigènes ou toxiques beaucoup plus faibles que cette dernière. Elle est parfois présentée comme une alternative moins nocive au tabac ou comme un substitut pour l’arrêt du tabagisme.


Partagez cet article.

Laisser un commentaire